joomla template by Joomlashack

Mailing list






joomla template by Joomlashack
Un finish au sprint Version imprimable
01-08-2009

La nuit est d'un noir d'encre, la pluie tombe drue sur le pont, mais il a bien fallu aller manoeuvrer sur la plage avant pour remplacer le génois par le foc de route. Il est 2 heures du matin, le front est bien là, engendrant entre 25 et 30 noeuds de sud-ouest ...

 

« On a eu l’impression que toute l’eau du ciel nous tombait sur la tête mais cela vient juste de s’arrêter. Je constate juste une nouvelle fois que mes cirés Puma sont étanches, ce qui est déjà pas mal  » raconte Aymeric à la VHF. Sur sa trajectoire nord, choisie dès le passage des Birvideaux, Aymeric croise les doigts pour que la bascule du vent au nord-ouest lui permette de revenir sur les sudistes qui ont pris pour l’instant l’avantage.

Au classement du petit matin (4h30), Cap 56 pointe à la 34ème position, dorénavant handicapé par la perte de sa girouette-anémomètre. « Je barre sans trop de repère car dans le front j’ai perdu mon aérien. Je n’ai plus du tout d’indication de vent ». Pas de quoi baisser les bras, certainement pas, mais tout de même un bel handicap.

Au portant

A 7h00, les spis sont hissés comme à la parade. Le ciel est encore lourd, mais la pluie a cessé. Le vent ne vient plus de face comme en cette deuxième nuit de mer, mais bien par le travers arrière. La bascule a été franche. Parfait pour allonger la foulée, pour que Cap 56 parte en de jolis surfs sur la grande bleue qui sera bientôt à nouveau baignée de soleil. Après le mauvais temps, le beau temps, après le près, le portant.

Plusieurs scénarii possibles

Si l’arrivée sur la pointe Espagnole n’est pas trop tordue, c’est dès 17 heures cet après-midi que les premiers en finiront avec cette étape. Si le vent décide de faire des siennes, s’il décide de jouer aux abonnés absents comme c’est souvent le cas dans la baie de La Corogne, le scénario sera alors différent. Avec à la clef des écarts qui pourraient du coup être importants. Pour l’instant, même si la flotte est très éparpillée sur le plan d’eau, ceux-ci sont raisonnables à l’échelle de la course. Le suspense reste donc entier et de nombreux rebondissements sont encore possibles d’ici l’arrivée

 
< Précédent   Suivant >
joomla template by Joomlashack
joomla template by Joomlashack
© e-declic
free joomla templates joomla tutorials joomla themes