joomla template by Joomlashack

Mailing list






joomla template by Joomlashack
Une course à l'énergie pour Cap 56 Version imprimable
06-08-2009
La piste, cabossée, est sans surprise. Pas un obstacle sur le road-book. Pour rester dans le match, une seule solution : une volonté d'airain. Lors de ces dernières 24 heures, Aymeric Belloir a négocié les vagues les unes après les autres. Une course à l'énergie, où il ne fallait rien lâcher, alors que la monotonie de la navigation sous un ciel uniformément gris et une petite bruine tenace, poussait à l'inverse. Mais avec le monotype Figaro, les écarts ne se réduisent pas par magie. La mauvaise entame de course de Cap 56 se paye cash, avec toujours plus de 40 bateaux devant son étrave.

Tout en améliorant sa position au classement de deux places lors de cette deuxième nuit de mer, Aymeric a opté pour une trajectoire légèrement plus sud que le gros des troupes. Cap 56 cherche l'ouverture, Cap 56 reste à l'attaque. Le verdict est cependant proche. Sur les coups de 16 heures, la tête de flotte commencera à enrouler la bouée d'atterrissage SN1 située à l'embouchure de la Loire. Le final vers Saint Gilles Croix de Vie, avec 45 milles à parcourir, ne devrait pas chambouler l'ordre du passage à SN1.

Le flux de nord, 15 à 20 noeuds, qui pousse depuis hier les concurrents devrait perdurer encore toute cette journée de jeudi. Ce qui n'offre guère d'opportunité pour tenter des coups. Mais c'est sous spi qu'ils finiront cette deuxième manche, comme une récompense après une traversée du golfe de Gascogne bien monotone.

 
< Précédent   Suivant >
joomla template by Joomlashack
joomla template by Joomlashack
© e-declic
free joomla templates joomla tutorials joomla themes